Notre équipe

Anne L'Hoir

Notre Présidente.

J’ai découvert le théâtre à 17 ans. Mon professeur de français m’a proposé de jouer Mr Smith dans "La Cantarice Chauve" de Ionesco.

Rôle de garçon puisqu’il n’y avait que des filles à l’école des Ursulines.

Révélation !

Après six ans à l’Académie  de Braine-l’Alleud en déclamation, diction et théâtre, j’ai suivi des cours du soir pour pouvoir enseigner cet art.

J’ai joué une trentaine de pièces et fait partie de plusieurs troupes.

France Bonvoisin

Adolescente, j'ai pris des cours de théâtre. Cela m'a beaucoup plu. Je me suis donc très vite engagée dans une troupe amateur : le Théâtre du Chenois. J'y ai joué pendant de très nombreuses années et monter sur les planches est devenu ma passion. J'y ai également rencontré un charmant jeune homme devenu plus tard mon mari ! Puis, mon travail à temps plein de maman comblée m'a obligée à mettre un frein à cette belle passion.  J'ai tout de même trouvé le temps de découvrir le plaisir de mettre en scène. En effet, j'ai mis en scène mes collègues instituteurs à deux reprises dans des pièces à sketches.  Ce n'est qu'en juin 2017, qu'Anne m'a persuadée de retrouver le contact avec les planches et de rejoindre sa super troupe. Et m'y voici, enchantée !   Merci Anne !

Sophie Tilman

Cela fait quelques années déjà que le virus du théâtre m'a contaminée. C'est un bonheur pour moi que de jouer, je me sens vraiment bien quand on se lance dans un nouveau projet de pièce. Mais ce n'est pas sans mal, ni sans stress. Jusqu'à présent, j'ai toujours joué dans des comédies. Cela fait ma troisième troupe. Et à chaque fois, j'ai beaucoup de chance d'en faire partie car l'ambiance est avant tout amicale et bienveillante.

Thérèse Hinnekens

C’est avec plaisir que j’ai intégré le groupe des comédiens « entre amis ».

Mon art de prédilection étant la musique (je joue du violon alto), j’y retrouve des similitudes entre l’art du son et ceux de la parole et de la scène. J’y apporte mon « souffle » qui permet de guider les comédiens dans les méandres du texte.

Gérard Nef

Gérard, pensionné très actif depuis 7 ans et 5 mois, 2706 jours, 64.844 h... à la louche.
Au théâtre du Chenois, j'ai interprété Otto Frank dans" le journal d'Anne Frank", ai abordé des pièces d'E.E Schmitt dans "le visiteur", "hôtel des 2 mondes", des pièces de Robert Lamoureux dans "la soupière", "diable d'homme" et autres auteurs.
Avec mon ami Jean (Fred), nous avons interprété "inconnu à cette adresse".

Quelle joie d'avoir intégré cette nouvelle troupe où je retrouve plusieurs de mes amies des planches, Anne, France, Nathalie et Marion

Richard Masset

Richard.jpg

Psychologue et psychothérapeute, Richard Masset a toujours apprécié les planches même si c’est d’abord comme musicien et chanteur qu’il les a d’abord foulées. Dans une tessiture de Baryton Martin, il a obtenu la grande distinction en chant dans les classes de Paule Daloze et Geneviève Bricmont. Mais il n’a pas attendu cette formation pour s’intéresser à la musique vocale et son répertoire s’étend du jazz à la chanson française.

Membre des troupes Les Colyriques et La Camera Lirica, il a tenu de nombreux rôles, depuis 20 ans, de la Chauve-Souris à Rêve de Valse en passant par la Vie Parisienne et Orphée aux Enfers.

Il incarne encore le Padre Perez de l’Homme de la Mancha dans la traduction de Jacques Brel.

Il est arrivé au théâtre récemment mais tout naturellement avec Mort sur le Nil, A table et aujourd’hui Noces de Vent.

Jean Lansmanne

Le virus du théâtre,  très contagieux comme chacun sait, m’a été communiqué par mon épouse, atteinte de très longue date. Il a d’ailleurs contaminé la famille …

Je n’ai pas un long passé théâtral. Ma première expérience date de cinq ans et m’a laissé un magnifique souvenir : j’ai eu la chance de partager la scène avec Gérard dans « Inconnu à cette adresse ». Une pièce dramatique, deux personnages seulement, et un fameux défi :  jouer le méchant !

Le colonel Race dans Mort sur le Nil d’Agatha Christie était plus sympa : donner la réplique à Hercule Poirot et .. faire valser Mrs Otterbourne  en particulier !

Mais j’apprécie bien de m’attaquer à des rôles moins futiles, et celui de Fred est un beau challenge.

Emmanuel Keller

En plus de mon goût prononcé pour les activités sportives, la lecture, les voyages et les balades en moto, je voulais me donner un nouveau défi. Et lorsque l’on m’a proposé de créer et d’intégrer une troupe de théâtre, j’ai tout de suite été emballé. 

C’est ma première expérience théâtrale.

Côté professionnel, avec un diplôme d’ingénieur,

je travaille dans une société de télécommunication bien connue.

En ce moment, j’y gère un service opérationnel.

Je suis marié et père de 2 adorables jeunes filles.

Cathy Meyer

Logo.jpg

Nouvelle arrivée dans la troupe.

Michèle Karthaus

Logo.jpg

Nouvelle arrivée dans la troupe.

Marion Lansmanne

Costumière et infographiste pour notre troupe, Marion est styliste – modéliste, et titulaire d’un diplôme de régisseur-technicien de costumes de spectacle.

Florence Duhoux

Relations publiques

Anne-Marie Mottart - metteuse en scène de Toc Toc

Le théâtre est pour moi une vieille connaissance. Dès mes 15 ans, je mettais "en scène" des contes de fée que j'avais enregistrés sur fond de musique classique, ceci à l'intention de jeunes dont j'avais la charge en tant que dirigeante.

La deuxième étape, toujours dans mon adolescence, fut de participer, comme actrice cette fois, à deux spectacles supervisés, à l'époque, par L. Boxus

Enfin, devenue professeur de Lettres et d'Expression orale (entre autres), j'ai eu à coeur de permettre à mes étudiants de monter sur les planches où furent interprétés des textes de Molière, Giraudoux, Ghelderode etc ainsi qu'une création que j'ai réalisée à l'occasion du bicentenaire de la Révolution française.

L'un de mes spectacles fut couronné d'un prix de mise en scène accompagné d'une invitation de plusieurs jours au Festival d'Avignon.

J'ai, pour ma plus grande joie, été chargée de la mise en scène de Toc Toc de L. Baffie....j'espère que vous en avez tiré beaucoup de plaisir.

Mathieu Bouteligier - metteur en scène de Noces de Vent

Né en 1976, Mathieu commence le théâtre à l’âge de 15 ans à l’académie de Waterloo dans la classe de Pierre Plume. Atteint par le virus théâtral, il poursuit son cursus à l’académie de Jambes dans la classe de Bernard Bombeeck.  Après avoir obtenu son diplôme secondaire supérieur section théâtre à l’IATA à Namur en 1996, il intègre la classe de Patricia Dacosse à l’académie de Nivelles. Durant ces années académiques, il croise la route d’autres professeurs telles que Marie-Thérèse Delwart, Maryse Michel, Olivia Goffin, Catherine Ronveau, … Cette formation intense, diverse et variée lui permet en 1999 d’obtenir le prix du Meilleur jeune acteur du Brabant wallon.

 

De 2000 à 2008, il est membre de la Compagnie du Comble à Nivelles. Pendant cette période, on a pu l’applaudir, entre autres, dans « Un air de famille » de J. Bacri et A. Jaoui, « Le bal » du Théâtre du Campagnol, en Monsieur Jourdain dans « Le bourgeois gentilhomme » de Molière, « Ma vie à cache-cache » comédie musicale de P. Dacosse et C. Ronveau.

 

Eté 2009, il incarne le personnage de BD « Pierre Tombale » au « Labyrinthe » de Barvaux.

 

En 2010 et 2011, il participe à la pièce « Une petite douleur » d’Harold Pinter avec le collectif Varlopp’ qu’on a pu voir à Bruxelles, Liège et Perwez.

 

En septembre 2013, il prend part à la pièce « Cuisine et dépendances » de la compagnie « Les Ship’auteurs ». Ce spectacle mis en scène par Claude Enuset avait comme particularité d’être joué chez l’habitant en format 360°.

 

Coté cinéma, après avoir suivi un stage basé sur les techniques de l’Actor Studio avec Bernard Bombeeck, les cinéphiles l’ont croisé en spectateur acharné d’un match de boxe dans « Dernier round » de Vincent Bruno, en monstrueuse goule dans « La meute » de Franck Richard, film sélectionné à Cannes en 2010, en terrible gueux dans une publicité pour « le jambon Aoste » ainsi que dans les clips « Mellowmoon » (du groupe « Maÿd Hubb », réalisé par Jonathan Alric), « Le couteau » et « Le corps » (de « Monsieur Toto », réalisé par François Milet et Sébastien Flémal)

 

Passionné par la mise en scène, Mathieu a suivi plusieurs stages auprès d’Eric Durnez et Philippe Derlet. Il a également participé à plusieurs projets et créations collectives durant ces années d’académie. En novembre 2011, il met en scène la troupe du « Rideau vert » dans « Espèces menacées » de Ray Cooney. Ce spectacle obtient un prix spécial au tournoi d’art dramatique de la province du Brabant wallon. Un an plus tard, il dirige à nouveau « Le Rideau vert » dans « La chambre mandarine » de Robert Thomas.

 

Grâce à son travail de mise en scène sur ce spectacle, il fait désormais partie de la liste des metteurs en scène agréés par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour les compagnies amateur. En mars 2013, il met en scène son troisième spectacle : « Pas perdu(s) pour tout le monde » avec la troupe « Le Mascaret ». En juin 2015, il met en scène et joue dans le spectacle « Que les vaches rient » avec la compagnie « Laids mots cœurs ». En janvier 2018, il dirige la troupe « Les Compagnons de l’Ermitage » dans la pièce « Un beau salaud » de Pierre Chesnot.

 

Outre ces talents de comédien et metteur en scène, Mathieu est également chanteur et percussionniste. Après avoir été membre de plusieurs chorales, il a suivi des cours de chant et travail vocal auprès de Joseph Clark et Michèle Belhomme ainsi que de rythmes et improvisation musicale chez Christian Demey. En 2009, il est membre du groupe « Malade du chapeau » en tant que chanteur, choriste et percussionniste. En 2010, il crée son propre spectacle de chant « Une autre histoire » constitué de reprises de tubes francophones et anglo-saxon des années 80 et 90. En 2016 et 2018, il participe, en compagnie du groupe « Critère » au spectacle « Dans la lune », spectacle de reprises de chansons françaises et anglo-saxonnes.

Nathalie Schillings - actrice au repos

Éducatrice passionnée, je profite de mon temps libre avec ma petite famille.

J'ai toujours été attirée par les loisirs créatifs quels qu’ils soient et maintenant, que j'ai plus de temps, c'est avec plaisir que je redécouvre les joies de la scène.

Toute jeune, à 9 ans, j’ai joué dans la troupe de maman avec la pièce « Crédo ».

Plus tard, j’ai joué dans « La salle des profs » et « Hôtel des deux mondes ».

Durant mes études, j’ai participé à un tournoi de théâtre à Louvain-La-Neuve et j’ai été choisie par le jury pour interpréter ma scène sur les planches du Théâtre National.

Anne Dorselaer - actrice au repos

Très tôt intéressée par l’art, j’ai réalisé un parcours artistique complet. Agrégée en "arts plastiques", je continue ma formation à Ecole des Arts de Braine-l’Alleud, dans l’atelier« recherches graphiques et picturales ». Aujourd’hui, je poursuis toujours cette formation en gravure. Que ce soit en dessin, en musique ou en théâtre, ce qui se donne à regarder, à découvrir, quand l’esprit s’interroge sur la nature des choses, à l’existence, cela m’interpelle. C’est un jeu, un cheminement, une belle aventure humaine que, bien modestement, je suis heureuse de partager, dans la bonne humeur, avec la troupe du « théâtre entre amis ».